Attention, les sites qui suivent sont carrément craignos et risquent de vous filer les jetons si vous n’avez pas l’habitude du porno.
Je vous les déconseille donc vivement !!

Non contente d’aimer le sexe et d’affirmer à qui voulait l’entendre qu’elle était une jeune baiseuse, elle croyait bon de préciser aussi qu’elle aimait la fellation.

Elles aiment leurs petits culs ces salopes, alors voilà elles sont des jeunes filles nues exhibant leur petits seins.

Moi quand je pars au cul, baiser si vous préférez que je cause en Français plus chatié, je file direct chez les jeunes salopes : disponibles, toujours mouillées, prêtes à âtre sautées, bonnard non ?

Amateur de plan cul libertin, vous connaissez sans doute Lilou une libertine du sud de la France (c’est fou ce qu’il y a comme salope dans cette région !!). Dans le genre chiennasse, elle se tient là.

Tu te souviens de Marjolaine de la télé-réalité. Les gros seins de Marjolaine c’étaient quelque chose, une paire de nichons sublimes, ronds, lourds sensuels, presque maternels. Eh bien ils sont là les gros nibards de Marjolaine.

Marre des cougars curieuses qui ne passent jamais aux actes ! Basta les vieilles allumeuses ! Madame cougar elle sait ce que baiser veut dire et sans tabous la vieille cochonne !

J’ai une pote qui s’intitule Nathalie. Surprise, un soir je débarque dans une boîte de cul pour mater un show-baise : Nathalie Salope Bourrine. Merde c’était ma pote, là à poil sur la scène en train de se faire tringler par 3 mecs !!

Moi, c’est pas les principes qui m’embarrassent ! Le jour où j’ai vu la mère de ma copine, ma bite n’a fait qu’un tour dans mon futal et m’a fait comprendre qu’il fallait que je baise cette cougar. Ce que j’ai fait. En continuant à baiser ma copine. En imaginant la mère et la fille en train de me sucer !!

Pour une raison que j’ignore, le WE dernier j’ai été invité à une élection de Miss Salope Nue dans un club privé. En fait le concours consistait en un concours de fellation, de pénétration multi-orifices avec les membres du jury. J’avais eu la bonne idée de venir sans ma femme !

Monica se tourna pour me montrer son cul, beau, ronde et joufflu, plein de promesses ! Des deux pouces j’écartais ses fesses, découvrant son petit anus brun et serré. Non sans difficultés, je fis rentrer mon medium dans ce petit ilot de résistance. Je la retournais et l’invitais à regarder mon chibre qui pendait lourdement. Elle poussa un cri d’effroi : « mais tu as raison, ta bite est beaucoup trop grosse, elle ne pourra jamais rentrer dans mon trou du cul !! ». Je positionnais le grand chauve au-dessus de sa chaglatte, pile-poil devant sa rondelle bistre : « quand on veut on peut » lui rétorquais-je !

Moi je crois ce qu’on me dit. Tout mes potes rebeu à claquer de la menteuse en affirmant promis-juré que toutes les beurettes se font enculer, et avec grâce par-dessus le marché. Alors, ni une ni deux, quand mon bâton d’amour sort de la bouche de Nadia, ma voisine arabe, je fais mine de l’enculer. « Quesse tu fais ? » qu’elle éructe en serrant son orifice rectal. « Ben je vais te la carrer dans l’oignon, je vais te faire goûter ma semoule dans le petit » je répond benoitement en retentant l’emboitage promis. « quoi, tu me prends pour une salope ? Fourre-la moi dans la cramouille et baise-moi !! »